EDITO

 

20ème édition!

C’est pour toute l’équipe d’Ardèche Afrique Solidaires une joie de vous présenter cette nouvelle édition du festival.

Elle est le témoignage d’une durée, récompense de 22 années d’engagement et d’efforts au service de la valorisation des cultures africaines, de l’aide au développement et de la Solidarité Internationale. 

 

Cette nouvelle édition se déroule principalement sur trois semaines en octobre. Mais en novembre nous organisons un temps spécial jeune public, puis avec nos associations du réseau AAS, un forum de deux jours dans le cadre national du FESTISOL.

 

Nous avons souhaité construire cette 20e édition autour d’une thématique sensible, et essentielle, celle des migrations

Ce sujet est définitivement à l’ordre du jour et touche de plein fouet nos réalités et particulièrement celles du continent africain. L’interroger était pour nous une nécessité incontournable.

 

Durant les trois semaines du festival trois grandes tablées de réflexion sur le thème vont rythmer nos  rendez-vous culturels et permettront  d’échanger et d’enrichir nos regards. 

La programmation que nous vous proposons met en valeur comme toujours la force des transversalités artistiques : théâtre, musique, chant, danse, conte, peinture, littérature… La richesse des recherches de nos artistes en résidence,  tout comme leur proximité avec les publics renforcent les liens culturels qui nous sont nécessaires. Nous construisons ainsi ensemble de nouvelles complicités, germes de perspectives collectives pacifiées. 

C’est tout le sens de notre engagement au service des publics, c’est tout le sens de ce festival.

 

Nous espérons que cette programmation vous séduira et que nous vous retrouverons nombreux.

Bon festival solidaire!

 

A bientôt 

Toute l’équipe du festival

 

 

 

« Nous avons perdu notre foyer, c’est à dire la familiarité de notre vie quotidienne. Nous avons perdu notre travail, c’est à dire l’assurance d’être de quelque utilité en ce monde. Nous avons perdu notre langue, c’est à dire le naturel de nos réactions, la simplicité de nos gestes, l’expression spontanée de nos sentiments » 

 

Hannah Arendt, extrait de « Nous autres réfugiés » (1943, The Menorah Journal) 

 

 

Rechercher sur le site

Newsletter !
Inscrivez-vous !

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Dispositif de parrainage pour accueillir un jeune mineur non accompagné

Depliant_parrainage_mineurs_non_accompag
Document Adobe Acrobat 480.6 KB